Oubliez ces 10 gestes beauté de nos mères !..

Oubliez ces 10 gestes beauté de nos mères !..

0 104

Question de générations, question de modes et d’innovations : on remercie nos mamans du fond du cœur pour tous leurs bons conseils, mais dans certains cas, l’esprit de contradiction a du bon ! Toutes les traditions ne sont pas bonnes à garder. Revue de certaines vieilles habitudes que l’on oublie tout de suite.

1. Se tartiner d’huile bronzante sous le soleil

Dans les années précédentes , nos mères étaient moins occupées à nous courir après sur la plage pour nous recouvrir de crème indice 50 qu’à s’enduire de graisse à traire. Voilà typiquement une habitude beauté complètement aberrante aujourd’hui.
Le soleil est devenu en quelques années l’ennemi pour la peau.
Le bon geste : Profiter du soleil, qui demeure très agréable, bon pour le moral, mais s’enduire systématiquement d’une crème avec indice important (
30 minimum pour les peaux médium) avec une nouvelle couche toutes les 2 heures (au minimum). Le monoï pur sans spf, lui, est à utiliser comme un produit d’hydratation après-soleil !

2. SE PASSER 100 COUPS DE BROSSE PAR JOUR DANS LES CHEVEUX

La règle des 100 coups de brosse est un héritage de nos grands-mères, afin de faire glisser le sébum des racines aux pointes et de nourrir le cheveu. D’une génération à l’autre, les soins cheveux ont changé la donne, mais la règle s’est tout de même transmise. Or, brosser assidûment une chevelure déjà bien nourrie avec une brosse à picots ou un peigne, ça graisse le cheveu, ça le casse et le rend électrique. Moyen…
Le bon geste : Utiliser une brosse en poils de sanglier et brosser sans acharnement, le soir pour débarrasser les cheveux des impuretés notamment liées à la pollution, le matin pour enlever les nœuds si nécessaire.

3. NE PAS S’HYDRATER TOUS LES JOURS

S’hydrater est devenu la première injonction beauté aujourd’hui. Mais jusque dans les années 70-80, on se préoccupait moins d’avoir la peau souple et bien hydratée, et on attendait d’avoir des rides pour mettre des crèmes anti-âge.
Le bon geste : La peau, ça se chouchoute. On choisit un produit adapté à sa carnation et à ses petits problèmes cutanés, à son âge et à la saison. 
Corps comme visage, on n’hésite pas à s’hydrater 2 fois par jour.

4. S’ÉPILER LES SOURCILS SANS MODÉRATION

Retour de mode oblige, après s’être épilé les sourcils jusqu’à quasi disparition, on use désormais de sérum de pousse pour tenter d’arborer une ligne de sourcils aussi épaisse que celle du top Cara Delevingne.
Le bon geste : D’abord laisser pousser. Ne jamais s’épiler dans un miroir grossissant qui fait oublier l’effet global sur le regard, et structurer avec un mascara gel transparent.

5. SE DÉCOLORER LES CHEVEUX À L’EAU OXYGÉNÉE

L’eau oxygénée est peut-être à l’origine de notre méfiance envers tout ce qui est présenté comme un “produit miracle”. Utilisé comme blanchisseur à tout faire par nos grand-mères, le peroxyde d’hydrogène est arrivé entre les mains de nos mères comme un moyen de blanchir les dents et d’éclaircir les cheveux. Hop, des gants, du coton et en plusieurs applications on se retrouvait… avec une chevelure non pas colorée mais décolorée, desséchée et d’une teinte douteuse.
Le bon geste : L’eau oxygénée n’est pas dénuée d’intérêt à petite dose et entre les mains d’un coiffeur (uniquement) qui va colorer le cheveu après l’avoir décoloré !

6. SE PINCER LES JOUES POUR LES FAIRE ROUGIR

À la guerre comme à la guerre : le budget make-up est un peu serré ? On se pincera les joues toutes les demi-heures pour se donner bonne mine ! Et puis on se mordra les lèvres si on est en rade de rouge à lèvres !
Le bon geste : Le système D, pourquoi pas ? Mais plutôt que de se donner des rides et de s’abîmer les lèvres, on conseille de tirer avantage 
des baumes deux-en-un lèvres et pommettes. Ils durent longtemps (économiques !), hydratent la peau en même temps qu’ils la colorent.

7. CUMULER 3 TEINTES DE FARDS À PAUPIÈRES IRISÉES

La couleur, on aime ça. Mais nos mères (pas toutes, c’est vrai) aimaient encore plus… Elles ont donc vu l’avènement des gros aplats de couleurs sur toute la paupière, mats mais aussi irisés, parfois travaillés en duos de couleurs.
Evidemment par esprit de contradiction, on n’est pas loin de ne plus rien se mettre sur les paupières.
Le bon geste : On aime toujours la couleur, mais 
dans des teintes plus terre, plus pastel, plus douces globalement. Et les aplats ont désormais pour but d’agrandir le regard, travaillés en fumés par exemple.

8. SE FAIRE UN SMOKY ET LES LÈVRES ROUGES

Fut un temps, se maquiller lourdement les yeux et la bouche ne signifiait pas forcément que vous sortiez pour une soirée déguisée. Désormais, cela fait partie des recommandations de n’importe quel magazine féminin : “les yeux OU la bouche”.
Le bon geste : S’amuser, créer des jeux de lumières sur les yeux, alterner
 les rouges à lèvres vifs et les rouges poudrés mais surtout, éviter l’effet pot de peinture (sauf pour les nuits de folie bien sûr).

9. LES ONGLES LONGS ET GRIFFUS

Si nous sommes des fanatiques avérées de vernis à ongles, les manucures des générations précédentes valaient également le détour. Aujourd’hui il n’y a plus que Lady Gaga ou Rihanna pour trouver que des ongles très longs et pointus ont du style.
Désormais même quand on opte pour une manucure caviar on l’arbore sur des ongles plutôt courts.
Le bon geste : Jouer avec les couleurs, mais prévoir des “
détox” entre les manucures pour éviter d’abîmer ses ongles. Opter pour des teintes nude sur ongles courts pour donner un simple effet soigné.

10. SE FAIRE DES GOMMAGES VIGOUREUX AU GANT DE CRIN

Assurément, le gant de crin élimine les peaux mortes et évite les poils incarnés. Mais on a rarement fait pire comme technique abrasive, agressive et asséchante pour la peau.
Aujourd’hui on prend soin de sa peau comme de la prunelle de ses yeux, on y va donc mollo sur les gommages.
Le bon geste : Le gommage, c’est d’abord 
une crème ou un gel qu’on applique en massage pendant la douche. On en a un adapté pour le corps et un pour le visage et on n’en fait rarement plus d’un par semaine.